Le plus vieux gisement préhistorique en Périgord

Il y a 450 000 ans, un hominidé est passé dans la région et a établi des campements pour chasser avec des outils taillés.

La Micoque

ACCES

Le gisement préhistorique de la Micoque est situé sur la commune des Eyzies-de-Tayac. Le site n’est pas visible de la route de Périgueux et il faut marcher pendant quelques minutes pour y accéder. Il se trouve sur la rive gauche de La Manaurie et si le chemin n’est pas accidenté, il n’est toutefois pas accessible aux fauteuils roulants.

VISITE

Pour rentrer sur le site, qui est grillagé, il faut avoir tout d’abord réservé sa visite à l’accueil de Font-de-Gaume qui se trouve aux Eyzies-de-Tayac. Vous pouvez ainsi réserver votre visite avec un guide français (réservation également possible pour un public anglophone). Les visites de la Micoque ont lieu le mardi. Vous retrouvez votre guide en voiture aux Eyzies avant de vous rendre sur place.

Vous vous retrouvez devant une importante stratigraphie où les couches archéologiques se sont empilées entre – 450 000 et – 150 000 ans. Votre conférencière va vous expliquer le site et répondre à vos questions. Les visiteurs préhistoriques ont laissé des traces sur 300 000 ans, ce qui prouve que le site devait avoir des avantages que nous avons du mal à percevoir aujourd’hui.
En effet, la Micoque n’est pas une grotte ou un abri sous roche. C’est plutôt un endroit où les campements se sont succédé au fil des siècles et ont été recouverts de coulées de boues et de sédiments. Ce sont ces ruissellements qui ont submergé, et finalement protégé, les traces des campements.
Les niveaux archéologiques contiennent bien sûr des outils, dont les plus anciens sont du Tayacien, il y a 440 000 ans. Vous pouvez retrouver ces outils au Musée National de Préhistoire des Eyzie-de-Tayac. Sur l’ensemble du gisement, c’est le cheval qui a laissé le plus d’ossements, mais on trouve quand même aussi quelques bovidés, cervidés et capridés. La chasse devait probablement être variée.

Le seul « point noir » de La Micoque c’est qu’aucun reste humain n’a été trouvé ici. Et pourtant on pourrait imaginer qu’en 300 000 ans un préhistorique aurait pu au moins perdre une dent ! Ce n’est pas le cas et les préhistoriens penchent, pour les périodes les plus anciennes, à un campement d’Homo erectus. Homo sapiens n’était pas encore apparu et Néandertal n’était pas encore en Eurasie…

La durée de la conférence sur place est d’environ 60 minutes. N’hésitez surtout pas à poser des questions : cela montre l’intérêt que vous portez à la conférence.

CARACTERISTIQUES

TYPE : gisement de plein air
TECHNIQUES : pas d’art pariétal ni mobilier
PERIODE : de l’Acheuléen au Micoquien
OCCUPATION : de – 350 000 ans à – 150 000 ans
RESTES HUMAINS : non
OUTILS RETROUVES : bifaces, racloirs, pointes de Tayac…
LOCALISATION : Savignac-de-Miremont – Périgord
ACCESSIBILITE : Visite sur rendez-vous uniquement, avec une conférence. Pour amateurs confirmés.
DATE DE DECOUVERTE : 1895

EN SAVOIR PLUS

Approfondissez vos connaissances ! Retrouvez une présentation détaillée du site de la Micoque sur le site www.hominides.com.

PHOTOS